Un Euro Nordic Walk en Vercors version chaleur

C’était la 2 éme édition et c’est presque devenu pour nous autres « homo nordicus » un passage obligé : Partager notre passion de l’activité avec des milliers d’autres personnes .

Cette année c’est Méaudre qui accueille et le salon et l’arrivée des randonnées. Au total 25 « nordicus » de Lyon,  nous étions  plus nombreux que l’an dernier, il faut dire que le terrain se prête bien à l’activité. La moyenne montagne boisée, avec un peu de dénivelé (Fred et Jean Yves me contrediront peut-être sur le peu de dénivelé).

Samedi j’arrive sur le salon tôt le matin, pour l’installation du stand Snam et 1 ère surprise , pas de tente pour moi : cool je vais être en plein soleil toute la journée…

2014-06-024Quelques discussions avec d’autres pratiquants et formateurs, et un sujet récurrent revient  : la compétition de marche nordique. Ma position depuis toujours, c’est le rejet, à partir d’une certaine vitesse (plus de 8 ou 9 km/h) on ne peut plus avoir une bonne gestuelle, et la pratique devient alors traumatisante (cf nos traversées du mardi à Parilly). Un argument développé par un pratiquant en compétition retient néanmoins mon attention :les compétitions si elle vont être difficile à mettre en place au niveau du règlement, vont pouvoir rajeunir l’activité…

Bon Samedi matin et après-midi, il a fait chaud, il y avait du monde (sauf pour mon animation ludique), je me suis fait maquillé (mais ce n’est pas la première fois), j’ai parlé dans le micro (lamentable il me semble, car trop préparé et on a trop attendu en plein cagnard), j’ai beaucoup bu d’eau et  le soir on s’est tous retrouvé au gîte, pour le repas.

Ah le repas…chacun avait préparé sa part, et la mienne c’était les pâtes (ou la pâte tellement le résultat faisait bloc…heureusement il y avait des sauces avec). Au dire de ces dames, un vrai repas de mec : Pâtes, taboulé et gâteau de semoule (non quand même pas, mais gâteau quand même) et arrosé de bons vins de chez nous. En tout cas ce fût un agréable moment partagé avec le trio d’Autrans Hélène, Séverine et Esclarmonde.

Le lendemain, jour de course nous commencions par le fameux Miam de Blandine et Chris. Jean, Meryem, Pascale et Domy (pas moi parce que le matin je ne suis qu’un ventre, et Fred et Jean Yves étaient déjà partis) attendaient avec crainte, le passage de l’huile dans la banane, mais avec tout le reste, ça passe comme une lettre à la poste. c’est long à préparer (y du cérémonial) et c’est très bon à manger.

Rendez-vos au bus : pour les uns aller à Corrençon (23 km) avec Murielle, Sebastien et Alain en plus et Pascale à Lans (14km). Au départ de Lans : Esclarmonde, Hélène, Séverine, Marie Pierre, Pascale, Béatrice et Florence. Sylvain un collègue 2014-06-023accompagnateur, amène Gilles, Marie Françoise, Muriel et Odile à Corrençon et nous retrouvons également  sur place Philippe, Hélène, Emmanuel et Charlotte. Petit bémol dans cet organisation, j’ai oublié les bâtons de Hélène et Emmanuel, ne sachant plus s’ils en avaient ou pas (à retenir pour l’avenir tous partir du même endroit, ça permet de contrevenir à ces soucis d’organisation). Heureusement Sylvain laissera ses bâtons réglables à Hélène et moi les miens à Emmanuel à partir de Villars. Sylvain et étions en charge de l’échauffement du 2 ème départ.

Sur le parcours du 23 km et jusqu’à 3km après Villars nous avons suivi la Via Vercors. Pour être clair dans le Vercors y-a plus joli, mais l’organisation répond à un cahier des charges. Le reste du parcours est très sympa dans la forêt et sur des chemins. Du coup nous avons étalé les arrivées entre 12h30 et 15h00 pour les derniers.

Pendant que je faisais les aller-retour pour ramener les conducteurs à Corrençon (Sylvain et Philippe) les autres avaient tout le loisir de s’étirer en groupe. L’an prochain tout le monde prendra le bus.

J’ai l’impression que cette édition a contenter tous le monde, des « ultras » aux plus « doux » et en tout cas plein de convivialité.

2014-06-22 14.39.21